Enfance (6 – 18 ans)

Je me demande si mon enfant ne passe pas trop de temps devant les écrans

Je peux :

Je crains que mon enfant/ ado soit accro aux jeux vidéos
  • En discuter avec mon médecin traitant ou pédiatre
  • En discuter avec l’institutrice/prof principal/ infirmière scolaire
  • Me renseigner sur la page Facebook ECRAN EN VEILLE, TOUS EN EVEIL
  • Me renseigner auprès du Relais Familles
  • En discuter avec d’autres parents, par exemple pendant les conférences thématiques du Relais Familles.
  • Evaluer son niveau de dépenance en répondant à ces 4 questions :
    • Le jeu vidéo est-il l’unique source de plaisir dans sa vie ?
    • Est ce qu’il peut réduire son utilisation, voire se passer, des jeux vidéo ?
    • Le temps passé sur les jeux a-t-il une influence sur ses résultats scolaires ?
    • Est-ce qu’il ne voit plus et ne sort plus avec ses amis ?

S’il y a au moins une réponse positive, la pratique actuelle des jeux vidéo est risquée.

Mon enfant est en situation de handicap, comment faire pour qu’il puisse aller en colo ou centre aéré ?

Je prends contact avec NOOBA qui s’occupera de faire le lien avec les FRANCAS pour monter un dossier de financement d’un temps d’accompagnement spécifique MDPH.

Mon enfant s’ennuie

Je prends contact avec NOOBA pour trouver avec lui une activité qui lui plait.

Je rencontre des difficultés éducatives avec mon enfant/ado

Je peux :

  • En discuter avec mon médecin traitant/pédiatre
  • En discuter avec d’autres parents ou des professionnels du Relais Familles
  • Prendre RDV avec l’éducateur de l’Aide Sociale à l’Enfance qui propose une permanence au Relais Familles
Mon enfant est en 6ième et a du mal à s’adapter ou à faire ses devoirs

Je me renseigne auprès du collège et du Relais Famille sur le CLAS

Mon ado de plus de 16 ans est perdu dans son parcours pré professionnel

Je lui propose d’aller à la Mission Locale de Toul.

Je m’inquiète pour mon ado, j’ai peur qu’il fume ou consomme de la drogue

Je peux :

  • En discuter avec mon médecin/pédiatre
  • En discuter avec l’infirmière scolaire
  • Téléphoner à la maison des ados à Nancy pour discuter et éventuellement prendre RDV pour moi, avec ou sans mon ado.
  • Me renseigner auprès du Relais Familles
Mon ado souffre d’obésité ou de diabète

J’en discute avec son médecin traitant ;
Je discute avec lui des sports praticables dans le coin (voir la liste des activités proposées dans le coin sur le site de NOOBA)

Je ne sais pas si mes enfants sont à jour dans leurs vaccins
Mon ado s'interroge beaucoup sur sa sexualité
  • Je lui dis qu’il peut en discuter avec son médecin / pédiatre
  • Je lui dis qu’il peut aller en discuter au centre de planification et d’éducation familiale
  • Si c’est une jeune fille, je lui dis qu’elle peut en discuter avec les sages femmes qui viennent régulièrement aux MSP de Allamps et Colombey ou avec un sage femme libérale  
J'ai l'impression que mon enfant a des troubles des apprentissages ou du neuro développement
    • J’en discute avec mon médecin / pédiatre
    • Si il a moins de 7 ans, Je peux me renseigner auprès de la plateforme de coordination du CAMPS
    • Si les difficultés vous paraissent très importantes et que vous pensez que votre enfant devrait être accompagné par une AESH à l’école, vous pouvez: 
    •   > Prendre RDV avec l’instituteur et demander à être mis en relation avec l’enseignant référent.
    •   > Il peut être nécessaire de faire faire des bilans pour objectiver le problème : bilan en orthophonie, ergothérapie, psychomotricité, etc… parlez en avec mon médecin 
    • > En concertation avec l’équipe éducative, le médecin traitant et les professionnels qui auront réalisé les bilans, vous pourrez peut être décider de monter un dossier de demande de reconnaissance à la MDPH : le dossier peut se remplir en ligne ICI ou se télécharger ICI, accompagné de toutes ses pièces justificatives ; vous pouvez vous faire aider par une animatrice du service autonomie ou un travailleur social. Il est primordial d’y joindre l’ensemble des bilans réalisés, ainsi que le bilan de la psychologue scolaire et de l’équipe éducative.
      > Ensuite, la MDPH, statuera sur l’éligibilité du dossier, sur la nécessité ou non de mettre à disposition de l’élève un AESH (Accompagnant Elève en Situation de Handicap) et mandatera ou non une évaluation par un conseiller handicap dans la cadre de la mise en place de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) qui peut permettre de financer des séances de rééducation et/ou du matériel spécifique.
    • Toutes ces étapes sont longues et fastidieuses, si vous ressentez le besoin d’être soutenu, n’hésitez pas à vous mettre en relation avec des associations de parents telles que : APEDYS https://www.apedys.org/  ou DYSPRAXIQUE MAIS FANTASTIQUE https://www.dyspraxie.info/ .
    Mon enfant rencontre des difficultés à l'école (apprentissage, comportement, relation avec les autres...)
      • Je peux en discuter avec mon médecin / pédiatre
      • Je peux prendre RDV avec son instituteur/trice
      • Si il a moins de 7 ans, Je peux me renseigner auprès de la plateforme de coordination du CAMPS
      • Si les difficultés vous paraissent très importantes et que vous pensez que votre enfant devrait être accompagné par une AESH, vous pouvez: 
      •   > Prendre RDV avec l’instituteur et demander à être mis en relation avec l’enseignant référent.
      •   > Il peut être nécessaire de faire faire des bilans pour objectiver le problème : bilan en orthophonie, ergothérapie, psychomotricité, etc… parlez en avec mon médecin 
      • > En concertation avec l’équipe éducative, le médecin traitant et les professionnels qui auront réalisé les bilans, vous pourrez peut être décider de monter un dossier de demande de reconnaissance à la MDPH : le dossier peut se remplir en ligne ICI ou se télécharger ICI, accompagné de toutes ses pièces justificatives ; vous pouvez vous faire aider par une animatrice du service autonomie ou un travailleur social. Il est primordial d’y joindre l’ensemble des bilans réalisés, ainsi que le bilan de la psychologue scolaire et de l’équipe éducative.
        > Ensuite, la MDPH, statuera sur l’éligibilité du dossier, sur la nécessité ou non de mettre à disposition de l’élève un AESH (Accompagnant Elève en Situation de Handicap) et mandatera ou non une évaluation par un conseiller handicap dans la cadre de la mise en place de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) qui peut permettre de financer des séances de rééducation et/ou du matériel spécifique.
      • Toutes ces étapes sont longues et fastidieuses, si vous ressentez le besoin d’être soutenu, n’hésitez pas à vous mettre en relation avec des associations de parents telles que : APEDYS https://www.apedys.org/  ou DYSPRAXIQUE MAIS FANTASTIQUE https://www.dyspraxie.info/ .

      Vous ne trouvez pas de réponse à votre question